Le parc linéaire de la Pointe

529 votes recueillis
  • J'apprécie

Sur une ancienne emprise ferroviaire de 5 km de long, l'organisme Lande a reçu plusieurs courriels de résidents souhaitant s'impliquer afin de transformer le terrain appartenant à l'Agence métropolitaine de transport. Ainsi, nous avons amorcé une démarche afin de déterminer la mobilisation et la motivation à cette idée dans le quartier.


À proximité du fleuve Saint-Laurent, dans l'arrondissement Rivière-des-Prairies - Pointe-aux-Trembles, ces pancartes sont apparues, un dimanche après-midi, sur un long terrain vacant de 5 km linéaire. L'objectif : trouver des super-citoyens motivés à voir cet espace transformé en parc linéaire, potentiellement le plus long de l'est de Montréal.

 

 

Coup de foudre! Plus de trente personnes sont présente à une première rencontre, et ils souhaitent tous prendre action! Nous rencontrons des partenaires en or, dont la CDC de la Pointe et l'Éco de la Pointe-aux-Prairies, qui souhaitent travailler avec nous à voir le potentiel de cet espace. Des centaines d'idées sont alors proposées par les citoyens. Du lôt, un concensus se dégage; travaillons ensemble pour en faire un espace vert dont tous les Montréalais seront jaloux.

 

Des propositions d'aménagements ont été déssinées, un plan d'action a été élaboré. La mobilisation citoyenne dans le quartier ne fait qu'augmenter. Les élus municipaux et provinciaux ont donné leur appui au mouvement. Au courant des prochains mois, Lande et les citoyens continueront de prendre action afin de tenter de convaincre le propriétaire public, l'AMT, è transformer cet espace qui est présentement totalement délaissé.

 

Lande solicite votre participation à cette idée afin de faire mousser la mobilisation et, ultimement, augmenter la pression sur le propriétaire public actuel. Dans le passé, des projets similaires, menés par des citoyens, ont réussi à Montréal. Tous ensemble, mobilisons l'est afin de proposer une démarche d'aménagement innovante à Montréal!


Long de 5 km, ce terrain vacant est un irritant majeur pour les riverains. Lors de nos différentes rencontres et ateliers avec les citoyens, plusieurs enjeux ont été identifiés; sécurité urbaine, éclairage, utilisation illicites, problème de circulation de véhicules, méfaits, dépôts sauvages, déficit d'entretien. 

Comme le prouve plusieurs projets et études, l'appropriation citoyenne d'espaces abandonnés contribuent à sécuriser ces espaces et à les rendre plus fréquentés. Comme avec tous ces projets, Lande prend le pari que la démarche amorcée par les citoyens n'aura que des bénéfices pour le secteur si elle est portée à terme. 

Plusieurs besoins ont été identifiés par les résidents; piste cyclable traversant le quartier, espaces pour activité physique, verdissement et plantation d'arbre, jardins communautaires et collectifs, vergers, interventions culturelles. Ces besoins pourraient tous être répondus dans un aménagement de la friche ferroviaire. Il y a également une grande volonté, chez les résidents, de proposer des solutions qui sont complémentaires avec l'offre en parc et équipement actuel. 

 

L' Est Innove en chiffres

Recevez en primeur les nouvelles de Mobilisons Montréal