Formathon-Optimathon techno ambulant

Formathon-Optimathon techno ambulant

Ce projet est en lien avec le plan d’action de développement de La Puce afin de rejoindre une plus grande part de la population et des organismes du milieu avec une offre de services hors ses murs. 


Il s’agirait dans une première phase de mettre en place quatre événements de formation grand public. Ces événements comprennent trois volets :

1. Formation et partage de connaissances :

Ateliers et conférences ayant différents thèmes reliés à l’initiation aux nouvelles technologies (initiation à Windows, logiciels, internet, médias sociaux, sécurité informatique, etc).

Partage de connaissances et table ronde où les participants et les animateurs peuvent échanger des conseils, recommander des techniques ou simplement discuter autour de leur utilisation des technologies.

2. Soutien technique et conseils :

Accès à des conseils techniques dans le but de faire durer nos appareils plus longtemps. Créer un espace d’échange de connaissances pour permettre aux citoyens de s’approprier les technologies et de mieux connaître les différents appareils pour mieux les entretenir.

Permettre le diagnostic de certains problèmes par des professionnels qualifiés et recommander des mises à jour ou l’installation de programmes et logiciels.

3. Partenariats et référence :

Créer un partenariat avec d’autres ressources informatiques du milieu pour offrir plus d’informations ou pour référer les personnes ayant besoin d’obtenir un soutien technique plus complexe ou des connaissances plus poussées (ex : équipement qui demande une réparation plus longue et compliquée).



Considérant les constats suivants :

  • Les gens ont tendance à jeter et acheter du nouveau matériel plutôt que de le faire réparer ou de le recycler.
  • Les personnes ayant peu de connaissances en informatique n’obtiennent pas le support adéquat pour apprendre ou n’ont pas facilement accès à des ateliers d’initiation gratuits.
  • Les personnes qui reçoivent ou achètent un appareil technologique n’ont pas toujours les connaissances et les ressources pour le comprendre et pour en faire une bonne utilisation.



Depuis plusieurs années, la Puce mise sur le travail en partenariat et en concertation pour l’appropriation sociale des TIC. Ce projet créer un maillage entre l’expertise en TIC et l’expertise en intervention des organismes.

La Puce communautaire est le premier OSBL à s’impliquer dans le secteur des nouvelles technologies pour la communauté et les acteurs sociaux. La Puce a une portée régionale et intervient dans différentes organisations sur le territoire de l’ile de Montréal. L’organisme vise l’appropriation des nouvelles technologies de l’information et des communications par  les particuliers, les organismes des milieux communautaire, associatif, syndical et de l’économie sociale par une offre de formation générale ainsi qu’en fonction de demande spécifique Il offre également un service technique comprenant un service-conseil et solutions technologique et un service-conseil/vente d’équipement.



  • Amélioration de l’accessibilité à des services : Contribuer à rendre les services techniques plus accessibles à la population de l’est, sans qu’ils aient à débourser pour faire réparer leur ordinateur ou pour acquérir de nouvelles compétences. Éviter les pièges en référant les citoyens et utilisateurs dans des lieux de confiance pour l’achat ou la réparation d’ordinateur ainsi que des cours ou formations.
  • Réduction des impacts écologiques : Encourager les citoyens à avoir recours à la réparation ou à la modification plutôt qu’à l’achat de nouveau matériel.
  • Lutte contre l’exclusion numérique : Permettre à une plus grande population (tout âge, sexe, situation financière et socioprofessionnelle confondue) d’avoir accès à des connaissances qui deviennent aujourd’hui essentielles pour obtenir des services et de l’information dans différentes sphères de nos besoins.
  • Partage de connaissances entre citoyens : Créer un sentiment d’appartenance et un espace de partage au sein de la communauté pour les personnes intéressées par les nouvelles technologies, peu importe leur niveau de connaissance.
  • Valeur ajoutée d’un projet technologique dans l’est : Utiliser les milieux déjà fréquentés par les citoyens pour offrir un service qui vient à eux (sous forme de services ambulants). Intervenir dans les quartiers où les services en technologie sont moins présents ou omniprésents (Anjou, Rosemont-La Petite-Patrie, et plus particulièrement ceux de Rivière-des-Prairies et Pointe-aux-Trembles).



» Risques concernant le recrutement dans le cadre d’un nouveau projet.

» Veiller à une grande promotion du projet. Prévoir de faire des prétests pour bien cibler les besoins de formations par arrondissements et rencontrer les organismes du territoire.

» Mettre suffisamment de temps de préparation.

» Comme il s’agit d’un évènement par quartier, avoir le concours des organismes pour voir à la mobilisation.

» Voir au recrutement et à la recherche des entreprises et/ou organismes partenaires.

» Bien cibler les lieux (géographiquement et selon la fréquentation par la population) où seront réalisés les événements.


Madeleine O. Décarie

Coordonnatrice de projet

Dario Iezzoni

Conseiller stratégie et marketing

Audrey Rayez

Animatrice de milieu multimédia

Claude Lauzon

professionnel

Roxanne Hamel

Directrice générale

Denis Missud

Coordonnateur

Élisabeth Poirier-Defoy

Conseillère marketing

L' Est Innove en chiffres

Recevez en primeur les nouvelles de Mobilisons Montréal